L’hygiène dans les établissements de beauté : avant et après le confinement

Avec la crise sanitaire que nous traversons actuellement, l’hygiène des établissements de beauté va devenir l’une des préoccupations premières de vos collaborateurs et de votre clientèle. Il va falloir revoir plusieurs principes majeurs sur la question et être irréprochable pour répondre à leurs attentes. De plus un protocole sanitaire à déjà été mis en place concernant le port de masque, de lunettes de protection ou encore la désinfection des accessoires après chaque client. Prenez donc les devants pour la santé de tous et la pérennité de votre établissement.

Interview de Pierre Barré, coiffeur de formation, aujourd’hui consultant-formateur et directeur et fondateur de Hygiène Plus, une société spécialisée dans le conseil et la prévention des risques dans les salons de beauté.

Pierre Barré nous l’affirme d’entrée de jeu, les règles vont évoluer : « Dans la crise actuellement traversée, il y aura un avant et un après Covid-19 avec des dégâts humains et économiques, c’est certain. Les comportements de chacun vont changer, nous allons vivre et consommer de manière différente avec comme point central, vouloir être rassuré(e).

En lien direct avec l’image, l’intime et la promiscuité, les coiffeurs et les esthéticiennes ont un rôle essentiel à jouer pour permettre à chacun de retrouver bien-être et estime de soi. »

Quelle est la différence entre hygiène et propreté ?

Si la propreté est liée au rangement des espaces de travail, l’hygiène des établissements beauté fait référence au sanitaire afin de ne transmettre aucune infection contagieuse. L’objectif central est d’assurer à vos clients une qualité de service irréprochable avant, pendant et après sa visite, de la première à la dernière cliente.

La mise en place doit se faire avec l’implication de tous les collaborateurs. Le suivi des processus doit être continu et tendre à l’excellence.

En préambule à ces gestes essentiels, il est important de rappeler que les professionnels de la beauté répondent aux exigences du Règlement Sanitaire Départementale (RSD) de 1955 selon lequel, il est stipulé à l’article 118 que « les objets employés par les coiffeurs, manucures, pédicures et esthéticiennes sont entretenus de manière à n’être en aucun cas une cause d’affections contagieuses et l’opérateur doit, pour chaque  client,  désinfecter  ses  instruments. (…) ».

Quels sont les gestes essentiels d’hygiène en salon de coiffure ?

L’hygiène selon les informations du RSD (Règlement Sanitaire Départemental) concerne tous les coiffeurs, du domicile à l’indépendant pour lesquels, il est souvent difficile de maintenir ces principes dans le temps de façon harmonieuse.

Pour en revenir aux principes de base, le salon doit être propre depuis l’extérieur aux bacs (exit les traces de couleur sur la faïence) en passant par le poste de travail. Des brosses pleines de cheveux des clientes précédentes a un impact négatif direct auprès de la cliente, comme le peigne qui tombe par terre … on l’a tous vu et/ou vécu.

Ce qui est d’autant plus important aujourd’hui est la désinfection du matériel devant les clients avec une lingette désinfectante pour le matériel en finissant par la cape de coupe et en complétant avec un spray là où la lingette ne peut pas aller (peignes, tête et sabots de la tondeuse, brosses, etc.). Selon les solutions désinfectantes utilisées, cette opération peut prendre moins de deux minutes, temps de pause compris.

Le temps de pause (temps de contact et temps de désinfection) doit être respecté pour que le matériel soit considéré comme désinfecté. Inscrit sur l’emballage, il varie généralement entre cinq et quinze minutes contre une minute pour d’autres produits. Tout dépend de la gestion du temps  de chacun !

hygiène établissement beauté

Quels sont les gestes essentiels d’hygiène en institut de beauté ?

En esthétique, le matériel est globalement à usage unique en cabine pour les soins et les épilations : on utilise, on jette. Cependant, attention avec les spatules encore utilisées, dans certains instituts, pour plusieurs clientes et les roll-on qui peuvent être des vecteurs de transmissions d’agents pathogènes.

Le point majeur en esthétique reste la réutilisation des limes à ongles de cliente en cliente sans une désinfection systématique ou réputée de qualité, idem pour les embouts des ponceuses.

Pour quelques centimes d’euro par cliente, il est possible d’assurer une hygiène de grande qualité soit en utilisant des limes à usage unique ou en nettoyant et désinfectant les limes avant de les emballer dans des sachets individuels pour en faire des kits. Bien entendu, l’hygiène des mains, du matériel doit être fait devant la cliente avec des serviettes à usage unique. Un investissement à très forte rentabilité pour attirer et fidéliser de nouvelles clientes.

Hygiène dans les établissements de beauté : le matériel doit-il être à usage unique ?

D’après notre éducation avec l’hygiène hospitalière, tout ce qui ne peut pas être à usage unique doit être désinfecté selon des procédures efficaces. Parallèlement, si pour des raisons évidentes d’éco-responsabilité vous préférez utiliser pour certains soins du linge lavable plutôt que jetable, il est alors essentiel que ce dernier soit lavé à 60°C après chaque utilisation pour lutter contre la propagation du virus. Autre point, les outils de rasage doivent être strictement à usage unique. Le reste du matériel doit être désinfecté selon des procédures d’essuyage des surfaces lisses avec des lingettes pour éliminer les résidus (cheveux ou autres) et complété par un spray.

Y aura t-il des précautions particulières à prendre après le confinement ?

L’après confinement va être intense au niveau du rythme de travail et la reprise se prépare dès maintenant pour réviser les procédures d’hygiène des établissements de beauté par exemple et anticiper les besoins en produits. Dans tous les cas, il va falloir mettre en avant une hygiène de qualité.

Seule(e) ou avec votre/vos équipe(s), l’avenir se prépare dès maintenant en améliorant les procédures existantes et en développant un projet avec vos collaborateurs. L’objectif central étant de se protéger et de protéger les autres avec pour base :

  • la propreté des locaux,
  • la désinfection systématique du matériel devant chaque client,
  • une hygiène des mains avec la mise à disposition de gels hydroalcooliques,
  • un lavage le plus fréquent possible avec du savon doux,
  • le port du masque pour vous et vos clients,
  • le port de lunettes de protection ou d’une visière,
  • La distance de sécurité d’au moins 1 mètre respectée entre chaque personne.

Dans quel kit hygiène investir ?

Dans un premier temps pour l’hygiène du matériel, il est important de prendre en compte que l’efficacité des « stérilisateurs à UV » n’est pas prouvée pour plusieurs raisons. L’usure des lampes, l’absence d’informations concernant l’activité bactéricide, fongicide ou virucide de cet équipement qui nécessite, en plus, quinze minutes de temps de pause.

Pour une meilleure efficacité, l’utilisation de lingettes désinfectantes et de sprays sont à favoriser en respectant le temps de pause indiqué par les fabricants, entre 1 et 15 minutes.

Les lingettes sont à utiliser sur les surfaces lisses pour éliminer les résidus sur les lames des ciseaux, les côtés des peignes, les têtes des tondeuses et les capes de coupe. Ensuite, le spray permet de compléter la désinfection là où la lingette ne peut pas aller : entre les dents du peigne, les têtes et les sabots des tondeuses, les brosses etc.

Comment être sûr que les méthodes de désinfection utilisées sont efficaces ?

Les méthodes sont liées aux protocoles et comme pour tout, soit on avance seul quitte à rester isolé soit on avance plus vite accompagné de partenaires experts pour gagner du temps : aller à l’essentiel pour être efficace. Un grossiste, un fournisseur ou un commercial doit voir l’intérêt de votre développement : les protocoles proposés, le temps de pause pour la désinfection et les méthodes associées (sur quel matériel, quand, comment ?).

hygiène établissement beauté

Que peut-on demander aux clients en termes d’hygiène ?

Les coiffeurs et les esthéticiennes sont en mesure de demander aux clients de respecter les mesures d’hygiène exigées par le salon ou l’institut pour la santé de tous. Les clients sont aujourd’hui, dans l’attente de mesure strictes et adaptées pour leur bien-être à travers leur santé et leur sécurité. L’essentiel est d’être cohérent pour répondre au mieux à la situation, le rythme de la reprise va être intense.

Hygiène dans les établissements de beauté : comment rassurer les clients ?

La réassurance des clients repose sur tout ce qui est mis en oeuvre concernant l’expérience client : avant, pendant et après.

La mise en place d’un projet ayant pour objectif central de protéger la santé et la sécurité des collaborateurs et des clients mais aussi, d’attirer et de fidéliser de nouveaux clients, est fortement recommandée.

Dans cette expérience client, la communication est essentielle avec par exemple une information sur la porte d’entrée « toutes les mesures nécessaires sont prises pour assurer votre confort et votre sécurité, nous vous remercions de bien vouloir les respecter » , (vous pouvez d’ailleurs télécharger les affichages d’hygiène créés par PLANITY ici) ou via une campagne SMS au moment de la réouverture. Ensuite, mettre à disposition du gel hydroalcoolique à la caisse et le matériel nécessaire pour désinfecter régulièrement la tablette, le TPE, l’ordinateur … continuer à mettre à disposition du gel dans toutes les unités de travail avec la désinfection systématique des espaces et du matériel, il faut que tous ces nouveaux rituels soient visibles pour renforcer la relation de confiance avec les clients.

Y a-t-il des règles particulières à observer en termes de qualité de l’air ?

La qualité de l’air est un sujet très intéressant pour m’y être spécialisé en matière de santé au travail : traiter l’imperceptible à l’origine de nombreuses maladies professionnelles. On distingue plusieurs aspects : le renouvellement de l’air avec les ouvertures en façade, les VMC … qui participent partiellement à la prévention du risque chimique et en complément, des équipements pour assurer la purification de l’air. Certains appareils permettent de communiquer en temps réel sur la qualité de l’air.

Si l’avenir s’invente aujourd’hui, il est nécessaire aux professionnels de s’informer, de fédérer les collaborateurs et (éventuellement) de se faire accompagner par des partenaires référents en la matière.

Restons unis et solidaires.


Mes conseils

Les mesures d’hygiène à mettre en place doivent être votre priorité et vous devez commencer dès maintenant à y réfléchir, à valider vos stocks, à passer vos commandes, à préparer vos équipes, et à penser, si besoin, le réaménagement de vos espaces de travail.

Vous pouvez faire appel à Hygiène Plus qui peut répondre à toutes vos questions et labelliser votre établissement beauté sur l’hygiène. Cela vous apportera incontestablement un véritable atout par rapport à vos concurrents et fournira un environnement sécurisé et agréable à votre clientèle.

D’autres pistes pour vous occuper de votre établissement

solution Planity
Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.