Les chiffres à connaître pour une bonne rentabilité de votre établissement

PLANITY, toujours à l’écoute de vos préoccupations, vous dévoile les chiffres clés à connaitre pour calculer la bonne rentabilité de votre établissement beauté.

Pour être sûr de voir l’avenir avec sérénité, il faut connaitre quelques chiffres clés pour savoir où vous en êtes et ajuster vos dépenses et vos revenus au mieux.

À vos calculettes !

Le loyer

Le montant du loyer de votre local et des charges locatives doit se situer entre 10 et 15% de votre chiffre d’affaires mensuel.

Si vous êtes propriétaire, le remboursement de l’emprunt du local doit se situer dans la même fourchette de pourcentage.

Les salaires

Dans les salaires, il faut comprendre la rémunération de toute personne travaillant dans l’établissement, que ce soit au fauteuil ou à l’administratif ou à l’accueil. C’est l’ensemble des salaires de votre établissement, des collaborateurs au dirigeant. Il s’agit des salaires bruts + charges patronales.

La charge salariale ne doit pas dépasser 50% de votre chiffre d’affaires.

Le seuil de rentabilité d’un collaborateur

Pour calculer la rentabilité d’un collaborateur, vous devez multiplier le salaire brut de celui-ci par le coefficient de 3,4. Le résultat est le chiffre d’affaires qu’il doit faire chaque mois.

CA collaborateur = salaire brut x 3,4

Le salaire brut s’entend avec, le cas échéant, les heures supplémentaires et les heures complémentaires effectuées mais hors prime d’ancienneté.

C’est le même calcul qui va vous permettre de fixer l’objectif mensuel à atteindre de votre collaborateur. Lorsque cet objectif est atteint, il aura le droit de toucher une prime au minimum égal à 10 %.

Le pourcentage de la part variable se calcule sur la différence entre le
chiffre d’affaires H.T. réalisé par le salarié et l’objectif à atteindre.

Prime = (CA HT réalisé – Objectif à atteindre) x 10%

Les achats

Ce sont les achats essentiels au bon fonctionnement de votre établissement. Ce sont les produits et appareils dont vous avez besoin pour effectuer vos soins, coupes, coloration. On peut aussi les appeler les matières premières de votre activité puisque sans elles vous ne pourrirez pas travailler.

Pour une bonne gestion de votre affaire, les achats doivent être compris entre 7 et 9% de votre chiffre d’affaires.

Les frais de fonctionnement

Les frais de fonctionnement sont les plus difficiles à lister car il ne faut rien oublier. Il s’agit de l’eau, l’électricité, l’abonnement internet, la gestion administrative (comptabilité, fournitures de bureaux…), les abonnements divers pour la bonne marche de votre établissement (logiciel de caisse, magazines, banque, site internet…), le marketing (cadeaux clients, publicité, campagnes sms,…), la formation…

Ces frais doivent représenter entre 15 et 21% de votre chiffre d’affaires.

Les remboursements d’emprunt et taxes

Dans cette catégorie, il faut comprendre les emprunts faits (sauf pour le local que nous avons comptabilisé dans le loyer), la dotation aux amortissements, les impôts et taxes diverses.

Pour les impôts et taxes différentes il s’agit des impôts fonciers, de la Sacem, la redevance de franchise, les taxes professionnelles…

Les remboursements d’emprunt, taxes, amortissements doivent se situer dans une fourchette de 5 à 10% de votre chiffre d’affaires mensuel.

La dotation aux amortissements

Ce qu’il faut savoir :

  • L’amortissement représente la perte de valeur due à l’usure du temps d’un bien immobilisé.
  • La dotation aux amortissements est la somme que représente cette perte de valeur.
  • Un bien amorti est un bien immobilisé avec une durée d’usage supérieure à un an et qui a coûté plus de 500 euros hors taxes.
  • Les biens amortissables sont :
    • les constructions
    • l’outillage
    • le matériel de transport ou de bureau
    • le mobilier
    • les installations techniques
    • les frais de recherche
    • les brevets et licences
  • Les biens non amortissables sont :
    • les droit au bail
    • le fond de commerce
    • les terrains
    • les immobilisations en cours
    • les immobilisations financières
    • les investissements inférieurs à 500 euros hors taxes

Mon conseil

Il est nécessaire de connaitre ces pourcentages pour calculer votre rentabilité et l’améliorer. Les calculs et vérifications risquent d’être un peu fastidieux mais prenez le temps de le faire. Établissez un tableau récapitulatif et vous verrez d’un seul coup d’œil les points à améliorer pour rentabiliser ou améliorer votre affaire.

solution Planity
Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.