Déconfinement : comment allez-vous rouvrir votre salon ?

William Le Pec

William le pec PLANITY
Salon W, William Le Pec

William Le Pec, Salon W, Paris 2 – Salon William Project, Stains (93) – Salon W by Audrey, Vannes (56)

Les équipes

Je reste proche de mes équipes pendant le confinement. Nous échangeons via les réseaux et j’organise des apéros-Zoom pour discuter tous ensemble et préparer le retour au salon, toutes équipes confondues.

L’hygiène

Dans mes salons, j’avais déjà mis en place un protocole d’hygiène mais nous allons insister dessus en désinfectant les outils utilisés devant la cliente pour la rassurer.

Nous avons du gel, du spray et des lingettes.

On va se munir de masques lavables et j’en ai prévu 2 par jour et par collaborateur.

Je vais imposer les masques mais pas les gants car en tant que coiffeurs nous avons tout le temps les mains dans l’eau et nous avons du gel à disposition de tous, collaborateurs et clients.

Je vais utiliser des peignoirs non jetables avec attaches aimantée pour éviter les manipulation sur la cliente.

Le peignoir et les serviettes sont changés entre chaque cliente et le linge va être lavé avec une lessive désinfectante et à plus de 60 degrés.

Bien évidemment je supprime les revues à disposition des clientes.

Pour chaque salon, je vais faire installer des spray au vinaigre blanc pour que l’on puisse désinfecter l’espace de travail, l’assise et les accoudoirs entre chaque client(e). Et si je peux avoir des masques, j’en mettrai à disposition de tous.

L’accueil des clients

À Stains notre salon est sans rendez-vous et je vais réintégrer la prise de rendez-vous pour éviter l’attente dans le salon. De plus, j’ai pris contact avec la galerie marchande où se trouve le salon pour savoir si je peux installer des fauteuils devant le salon pour faire attendre les clientes avec un espace de 1 m entre chaque fauteuil.

Au salon parisien, nous mettons un point d’honneur à ne jamais être en retard donc il y a peu d’attente mais si cela devrait arriver, la bulle d’accueil est grande et séparée du salon par un rideau.

Le salon

À Stains, nous avons une prestation qui permet de ne faire que la coupe si la cliente arrive les cheveux lavés. Je vais supprimer cette prestation et imposer le shampoing à tout le monde.

Dans mon salon parisien, j’aurai beaucoup moins de problème car les postes de travail sont suffisamment espacés, je peux recevoir 7 clientes à la fois sans problème et l’espace technique est grand. Je vais quand même enlever quelques meubles pour pouvoir être à l’aise et isolé les uns des autres.

Les horaires

J’ai déjà prévenu mes collaborateurs que nous allions élargir les plages horaires d’ouverture le matin et le soir et peut-être même les dimanches (déjà ouvert le matin à Stains). J’aimerai pouvoir leur offrir des supers primes pour compenser les mois de chômage partiel. Car il ne faut oublier que le chômage est calculé sur leur fixe et que les primes ne sont pas comptabilisées.

ConseiIs

Le plus important pour moi est de ne mettre personne en danger, ni les collaborateur ni les clients. Tout le monde doit être protégé.

J’ai fait nettoyer les filtres de ma clim, on ne sait jamais ! Mais je ne suis pas sûr de l’utiliser. Nous laisserons la porte ouverte si il fait trop chaud.

L’important est de ne pas oublier notre vocation première : vendre du bonheur, même si nous devons y ajouter la barrière des règles d’hygiène.

Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.