Déconfinement : comment allez-vous rouvrir votre salon ?

Christophe-Nicolas Biot

Christophe Nicolas Biot

Christophe-Nicolas Biot, Maison de Coiffure, Paris 6, Maison de Coiffure Paris 8, Maison de Coiffure Mulhouse (68), Atelier Biot, Paris 2

Christophe-Nicolas Biot se demande, comme beaucoup de ses confrères, dans quelles conditions on va lui demander de rouvrir ses établissements. Il n’est pas près à tout accepter car il faut que les conditions de travail soient viables pour lui, ses équipes et les clients(es)…

Les équipes

Je reste proche de mes équipes pendant le confinement et je sais que l’envie de retravailler est là. J’ai travaillé en collaboration avec les coloristes pour répondre aux attentes des clientes confinées via mon concept de Visio Color. D’autres sont venus pour tourner des vidéos pour les réseaux sociaux. Nous sommes restés en contact et avons continué à échanger.

L’hygiène

Les mesures d’hygiène étaient déjà en place dans mes salons avant le confinement.

J’avais supprimé tous les magazines à disposition des clients(es) depuis un petit moment. Il y a du gel hydroalcoolique à l’accueil et sur les tablettes des coiffeurs et les outils sont désinfectés entre chaque clients(es).

Je sais que je vais être obligé de travailler avec un masque et c’est déjà compliqué mais couper avec des gants n’est pas envisageable car c’est essentiel de sentir la matière pour couper.

Je me suis procuré 2 masques lavables par jour et par collaborateur et des masques pour les clientes qui ne seraient pas équipées.

La distanciation : vu la configuration de mon salon de Paris 6, cela va être compliqué et je ne pourrai pas accueillir autant de clientes qu’avant le confinement. Je suis donc en train de plancher sur un nouveau concept.

Dans tous mes salons j’ai des purificateurs d’air Dyson et je vais bien évidemment les faire fonctionner en continu.

Le salon et l’accueil de la cliente

Dans la Maison de Paris 6, nous sommes 18 à travailler, je vous laisse donc imaginer la fourmilière que c’est ! et j’ai un accueil assez étroit… Il me semble donc compliqué de pouvoir répondre aux mesures sanitaires qui vont être prises, et ce, quelles qu’elles soient. Je vais donc mettre en place un nouveau concept afin d’avoir moins de coiffeurs et de clientes en salon. Ce concept va s’appeler « Si vous ne pouvez pas venir à la Maison, la Maison vient à vous ! »

Je vais donc proposer, avec toutes les règles sanitaires en vigueur, de venir coiffer, colorer et soigner, mes clientes à domicile.

Avec le concept Ma Visio Color que j’ai lancé pendant le confinement, qui n’est autre que celui que j’avais créé pour le Bar des Coloristes, je suis resté en lien étroit avec mes clientes et je sais déjà que ce concept répond aux attentes de mes clientes qui hésitent à revenir en salon et qui aiment avoir de l’intimité. Je vais donc le maintenir.

Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.