Déconfinement : comment allez-vous rouvrir votre salon ?

Hovig Etoyan

Hovig Etoyan

Hovig Etoyan, Paris 6

Aujourd’hui, Hovig ne sait pas dans quelles conditions il va devoir rouvrir et reste prudent sur la date de réouverture de son salon. Pour lui, le plus tard sera le mieux. Quoiqu’il en soit, il prépare quand même son équipe et son salon à la ré-ouverture.

L’équipe

Je reste en contact avec mon équipe pendant le confinement et je prépare avec elle la ré-ouverture, même si le plus tard possible sera le mieux. En tout cas, ils ont tous envie de retourner travailler et c’est déjà un point positif.

L’hygiène

Coté hygiène, j’utilise un peignoir par cliente. J’en ai suffisamment pour tenir une journée avant de lancer la machine à laver. J’ai toujours fonctionné comme ça donc ça ne changera pas.

De même, le protocole désinfection des outils entre chaque cliente est déjà en place et l’équipe le fait déjà donc ça ne changera rien pour nous.

Nous avons du gel hydroalcoolique à disposition pour les clientes.

Côté protection, pour moi, il est inconcevable de couper avec des gants. Il y aura donc des gants pour la technique comme d’habitude mais pas pour les coupes, et nous devrons porter des masques.

Le salon

Je suis allé prendre les mesures dans mon salon et pour les sécurités de distance, j’ai de la chance, il a déjà 1 m de distance entre les fauteuils.

J’ai trois bacs les uns à côté des autres, je n’utiliserai donc que les deux bacs aux extrémités.

L’accueil des clientes

Si je ne peux recevoir que 3 clientes par heure, par exemple, la machine va tourner au ralentit. Je ne m’engage donc pas et j’attends de savoir ce que l’on va m’imposer.

Je crains surtout les couleurs à rattraper après que les clientes aient fait n’importe quoi pendant le confinement…

Les horaires

Si ma rentabilité est garantie, je rouvre en élargissant les créneaux horaires et faisant tourner l’équipe.

Conseils

L’important est de se poser la seule question valable : combien de clients(es) par jour dois-je recevoir dans mon salon pour que celui-ci soit rentable ? Il est important que chacun d’entre nous connaisse la réponse à cette question.

En tout cas, une chose est certaine : nous ne reprendrons jamais notre vie d’avant. Il se projeter sur une nouvelle manière de travailler. Il va y avoir un nouveau modèle de travail pour la coiffure, peut-être plus individuel et on risque de perdre cet esprit d’équipe, ce partage, qui me sont si cher.

Il faut conseiller les clientes pendant le confinement pour qu’elles ne fassent pas n’importe quoi avec leurs cheveux mais aussi en temps normal, lorsqu’elles viennent au salon. Nous avons un rôle de conseil qui permet de fidéliser.

Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.