Déconfinement : comment allez-vous rouvrir votre salon ?


Thierry Deschemin

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Thierry-Deschemin-©Toussaint.jpg.
Salon de coiffure Thiedesarts. Thierry Deschemins

Thierry Deschemin, Thiedesars, Paris 17

« L’après confinement et les mesures qui vont être prises sont en fait mon quotidien depuis 11 ans, depuis que j’ai ouvert mon salon. En effet, je suis seul, le lieu est cosy et confortable et je suis très vigilant sur les mesures d’hygiène et mes clientes le savent…. »

L’hygiène

Je travaille depuis toujours avec des peignoirs et des serviettes jetables que je n’utilise que pour une cliente.

Mon salon est labellisé Hygiène Plus et j’ai tout le nécessaire à disposition pour désinfecter le matériel entre chaque cliente depuis toujours. C’est mon quotidien et cela ne changera pas.

Avant le confinement, la poignée de ma porte était désinfectée et je continuerai.

Je désinfecte le TPE après chaque utilisation et j’ai du gel hydroalcoolique à disposition pour mes clientes.

Ce qui va changer c’est que pour ma part, je porterai un masque, une visière et des gants. J’ai aussi prévu de recouvrir mes fauteuils de housses en plastique.

L’accueil des clientes

J’ai prévenu mes clientes que je serai plus strict sur les mesures d’hygiène mais elles savent déjà que c’est le cas.

Je leur demande de venir avec un masque et des gants. Je l’ai dit à celles que j’ai eu au téléphone et qui ont déjà pris rendez-vous, puisqu’étant seul j’ai décidé de ré-ouvrir le 11 mai.

Ensuite, je ferai appel à PLANITY pour faire envoyer une campagne SMS afin d’annoncer à l’ensemble de mon fichier clientes que je ré-ouvre et que j’impose quelques règles d’hygiène supplémentaires.

Le salon

Je suis le seul acteur du salon, c’est donc une organisation facile. De plus, je reçois mes clientes une à une. Elles se croisent rarement, cependant quand j’ai une technique qui dure longtemps, il est possible que je reçoive une deuxième cliente. J’ai de l’espace et les clientes ne sont jamais côte à côte que ce soit au bac ou dans le salon.

Conseil

Tout le monde doit penser aux gestes barrière avant et après le 11 mai pour éviter de relancer une deuxième vague de virus. Il faut que chacun pense à une bonne hygiène en salon, pour nous coiffeurs, mais aussi pour les clients.

Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.