fbpx

Comment entretenir sa barbe ?

Vous avez décidé de vous laisser

pousser la barbe et vous avez raison ! La barbe s’est installée durablement et rendrait les hommes plus beaux (et c’est même prouvé scientifiquement !). Elle affirme un style et donne plus de caractère.

Mais attention, qu’elle soit courte ou longue, la barbe s’entretient au quotidien et demande un peu de temps. Voici les étapes incontournables pour une barbe en pleine santé.

Le Brossage de la barbe

Brosser sa barbe tous les jours permet d’éviter les noeuds mais aussi d’aérer les poils et de booster la circulation sanguine vers le follicule pileux. Les poils pousseront donc plus vite. Deux accessoires s’offrent à vous : le peigne ou la brosse.

Le peigne

On privilégie les matériaux naturels comme le bois ou la corne. Les peignes en plastique créent de l’électricité statique et favorisent l’apparition de noeuds dans la barbe. Et on évite de peigner sa barbe lorsqu’elle est encore mouillée : cela fragilise les poils et favorise l’apparition des noeuds.

Et la brosse ?

Elle sert plutôt en finition et regonfle la barbe. On la choisit également en poils naturels comme le poil de sanglier.

Le lavage de la barbe

Non entretenue, la barbe peut vite devenir un nid à bactéries. Les impuretés qui s’y dissimulent sont nombreuses : pollution extérieure, résidus de repas et de gras, fumée de cigarette mais aussi des peaux mortes appelées squames…

Pour garde une bonne hygiène, on lave sa barbe 2 à 3 fois par semaine. On utilise un savon spécial qui va hydrater le derme et réduire les démangeaisons : car la peau sera plus hydratée et les poils aussi.

À la clé une barbe plus propre, plus brillante et plus douce.

On oublie les shampoings classiques qui ne correspondent pas du tout à la typologie de la peau du visage et des poils de la barbe. On privilégie les shampoings spécifiques ou les savons solides avec une composition la plus naturelle possible. 

L’hydratation de la barbe

Laisser pousser sa barbe, c’est bien. Mais vous ne pourrez pas éviter la phase hydratation, sous peine de vous gratter et donc d’irriter encore plus votre peau sous la barbe et de voir apparaitre les squames.

Pour faciliter la pousse du poil, nourrir et lustrer la barbe,  on utilise un baume hydratant sous forme de masque ou une huile à barbe composée d’huiles végétales naturelles.

Baume ou huile à barbe : lequel choisir ?

Le baume à barbe

Le baume a un aspect solide par sa composition à la cire d’abeille ou au beurre de karité. Il est aussi composé d’huiles essentielles naturelles et de parfum.

Le baume va hydrater les poils de la barbe mais aura aussi un aspect coiffant et fixant comme une cire. 

Pour l’application, rien de plus simple : on fait chauffer une noisette dans ses mains jusqu’à ce que le baume devienne liquide. Ensuite, on applique le baume en massant la barbe, en insistant sur la peau dessous, la racine et la longueur du poil.

L’huile à barbe

L’huile est composée d’une base d’huile végétale additionnée à des huiles essentielles. À vous de choisir le parfum qui vous inspire le plus. 🙂

Selon votre typologie de peau, les huiles essentielles peuvent avoir des propriétés apaisantes, cicatrisantes ou favoriser la pousse du poil.

On pense à privilégier des compositions naturelles, c’est à dire une huile de base et des huiles essentielles, sans ajout de produits chimiques.

L’application est similaire à celle du baume : on chauffe une noisette d’huile dans sa main et on applique sur la barbe sans oublier les racines du poil et la peau sous la barbe.

Comment combler les trous de sa barbe ?

Aucune huile miraculeuse ne peut faire pousser les poils sur un zone imberbe. Et si vous n’avez pas le budget pour faire une greffe de poils, le crayon à barbe (choisi dans la couleur de vos poils) permet de combler discrètement les trous sans que cela ne se voit !

La taille de la barbe 

La taille de la barbe s’effectue environ une à deux fois par semaine. La tondeuse permet de tailler la barbe en longueur et en épaisseur de façon uniforme. C’est l’accessoire de taille idéal pour les débutants qui ne savent pas manier le coupe-chou ou le ciseau !

La shavette ou coupe-chou et le rasoir permettent d’effectuer le traçage des contours de la barbe.

Une paire de ciseaux bien aiguisée (pour éviter la fourche du poil) et un peigne permettent, avec un bon coup de main, de tailler sa barbe de manière plus précise qu’à la tondeuse.

Si les plus chevronnés peuvent tailler leur barbe eux-mêmes, il est fortement conseillé aux débutants de se rendre chez un barbier, les premiers mois au moins. En effet, il convient de diagnostiquer la coupe de la barbe qui conviendra le mieux à la morphologie de votre visage, mais aussi d’avoir les conseils experts du barbier.

Envie de tester l’expérience ? Planity répertorie les meilleurs barbiers près de chez vous 🙂


Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.