fbpx

Chute des cheveux : comment y remédier ?

Les cheveux sont symbole de virilité. 83% des français estiment qu’ils représentent un atout de séduction. Mais à l’approche de la trentaine, beaucoup d’hommes sont touchés par la calvitie, et ce chiffre ne fait qu’augmenter avec l’âge. Si certains décident d’assumer leur calvitie, d’autres préfèrent se raser le crâne et de porter la fameuse boule à zéro ou auront recours à la greffe de cheveux. 

Mais d’où vient la calvitie ? Peut-on y remédier ? Et quelles sont toutes les solutions qui existent à ce jour ? On vous dit tout en quelques lignes…

Calvitie ou Alopécie ?

L’alopécie se traduit par une accélération de la chute des cheveux. La calvitie est finalement le résultat de l’alopécie. Inutile de regarder votre père pour savoir si vous allez être chauve, le gène responsable de la calvitie proviendrait de la mère…

Cependant (on vous voit venir), inutile de blâmer votre maman puisque d’autres paramètres génétiques rentrent en compte dans la transmission de la calvitie…

Pourquoi perd-on ses cheveux ?

Les hormones sont majoritairement responsables de la perte des cheveux. Plus les hommes ont un fort taux d’hormones mâles, plus ils perdront leurs cheveux. En vieillissant, la testostérone est remplacée par la DHT qui va se loger dans le follicule pileux et provoquer la chute des cheveux.

Ce sont les hommes de type caucasien qui sont le plus touchés par la calvitie : elle touche 1 homme sur 3 à 30 ans en Europe, 1 homme sur 2 à 50 ans puis plus de 3 hommes sur 4 après 70 ans. La chute des cheveux commence sur la zone du front, puis le dessus des tempes et le sommet du crâne.

Outre l’hérédité, le stress, la condition physique, une alimentation trop grasse et des carences en vitamines peuvent accélérer la chute des cheveux.

Perte de cheveux : les solutions

Traitements chute des cheveux

Il existe des compléments alimentaires vendus en pharmacie et qui sont supposés ralentir la chute des cheveux.  Avec votre médecin traitant, vous pouvez envisager des traitements médicamenteux à base de minoxidil et de finasteride mais attention aux effets secondaires qui peuvent causer une baisse de libido ou des symptômes dépressifs…

La greffe de cheveux 

Pour l’instant, la greffe de cheveux reste la seule solution si vous souhaitez retrouver votre crinière de jeunesse. Et les hommes l’ont bien compris puisque la greffe de cheveux est l’acte de chirurgie esthétique le plus pratiqué chez la gente masculine en France.

Le chirurgien viendra prélever des cheveux sains situés sur la couronne de cheveux (ces cheveux sont éternels) pour venir les implanter sur les zones vides.

Bonne nouvelle, on peut réaliser une greffe à n’importe quel stade la calvitie.  En revanche, l’opération est assez coûteuse : entre 2000 et 5000 euros. Il faudra compter un an après l’opération avant d’avoir un vrai résultat.

Le tatouage du crâne, une solution ingénieuse.

Certains hommes se font désormais tatouer des points sur les zones sans cheveux pour faire illusion d’un crâne rasé « rempli ». Et l’illusion est parfaite 😉

La poudre densifiante pour cheveux

Apparue sur le continent américain il y a quelques années déjà, cette poudre très fine est composée de fibres capillaires en kératine (dont se composent les cheveux) et de pigments colorants. Lors de l’application de cette poudre, les microfibres qui sont chargées en électricité statique vont venir enrober le cheveu en leur donnant du volume et de la densité. La poudre va aussi subtilement remplir les vides grâce à sa coloration. Le résultat est vraiment bluffant. 

En revanche, le procédé est à renouveler quotidiennement et la poudre est assez chère (comptez environ 40 euros pour une bouteille).

Perte de cheveux : la recherche avance

Depuis quelques temps, les chercheurs développent une technique de culture de germe du follicule pileux. Les chercheurs peuvent désormais isoler les cellules qui permettent la pousse du cheveu et les cultiver pour ensuite les implanter dans le cuir chevelu.

Pareil qu’une greffe de cheveux ? Pas exactement, puisque la greffe consiste uniquement à prélever un cheveu déjà présent pour l’implanter dans le derme. Cette implantation permettrait de relancer la repousse des cheveux, jusqu’alors impensable.

Il faudra cependant faire preuve de patience puisque les tests sur les humains ne seront pas réalisés avant 5 ans, pour une commercialisation probable vers 2028…






Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.