5 choses à savoir pour comprendre une fiche de paie

Une fiche de paie est toujours compliquée à déchiffrer, pour les salariés comme pour les employeurs. Elles ont été clarifiées pour une meilleure lecture et listent des cotisations regroupées par grandes catégories.

Si le salarié à tendance à regarder directement en bas de page la somme qui va lui être versée, l’employeur, lui, regarde la somme des charges à payer en plus du salaire.

Mais à quoi correspondent les charges salariales qui sont les montants retenus entre le salaire brut et le salaire net ? Et à quoi correspondent les charges patronales, les sommes à verser en plus du salaire net ?

Explications…

#01 – Les informations obligatoires sur une fiche de paie

Sur la fiche de paie doivent obligatoirement apparaître en premier les informations sur le salarié et sur l’employeur.

  • Les informations sur le salarié : les noms, prénoms et coordonnées du salarié, son matricule (référence donnée par les RH), son numéro de sécurité sociale, son emploi dans la société, son statut professionnel, le type de contrat, sa date d’entrée dans la société et son ancienneté.
  • Les informations sur la société : ses coordonnées, le code NAF ou APE qui caractérise son activité principale, son numéro SIRET ou SIREN, les coordonnées URSAFF et la convention collective dont elle dépend et qui s’applique au sein de l’entreprise.

#02 – Les composantes de la rémunération

Ce qu’il faut retenir pour comprendre comment on passe du salaire brut au salaire net versé au salarié :

Le salaire de base

C’est la montant qui correspond au salaire brut avant déduction des cotisations et contributions obligatoires. Ce montant ne comprend pas les heures majorées, les primes et/ou les heures supplémentaires. Il correspond à la première ligne de la fiche de paie.

Les heures majorées

Il s’agit des heures travaillées supérieures au nombre d’heures prévues par le contrat de travail ou des heures travaillées à des périodes ouvrant à majorations et comprises dans le contrat de travail. On retrouve les taux de majoration dans la convention collective.

Pour aller plus loin :

Les absences

Les absences peuvent être : des congés payés, des congés sans solde, des congés maladie, des absences non justifiées et non rémunérées…

S’il s’agit de congés payés, la somme correspondante au nombre de jours d’absence est retirée du salaire de base pour être ensuite réintégrée.

Le salaire brut

Le salaire brut correspond aux sommes perçues par le salarié au titre de son contrat de travail. C’est le salaire de base auquel on ajoute les heures majorées, les primes et/ou les heures supplémentaires, si besoin. Il faut savoir qu’en plus de ce salaire brut, l’employeur verse des cotisations patronales que l’on retrouve dans la synthèse de la fiche de paie.

Salaire brut = salaire de base + primes + heures majorées + heures supplémentaires

#03 – Les cotisations et les contributions

Dans la troisième partie de la fiche de paie, on retrouve listées les cotisations sociales retenues sur le salaire (appelées aussi cotisations salariales) ainsi que les cotisations patronales que l’employeur doit payer en plus du salaire.

Il existe six grandes familles de cotisations sociales réparties entre le salarié et l’employeur. Elles doivent apparaître en gras sur le bulletin de salaire. Les sous catégories varient en fonction du statut du salarié :

  • La santé
  • Les accidents du travail – maladies professionnelles
  • La retraite
  • La famille
  • Le chômage
  • Les autres contributions dues par l’employeur : on retrouve dans cette rubrique un seul montant sans mention de taux ou d’assiette. Ce sont : les cotisations solidarité autonomie, la contribution au FNAL, le versement transport, la contribution au dialogue social, la cotisation formation, la contribution à l’effort de construction, le forfait social et la taxe d’apprentissage.

#04 – Les ajouts sur la fiche de paie

Si la fiche de paie mentionne surtout des charges retenues (pour le salarié) ou à payer (pour l’employeur), on y trouve aussi des sommes ou avantages en nature comme le remboursement des notes de frais, les différentes primes (treizième mois, prime d’ancienneté, etc.). Ainsi que le versement d’indemnités ou de divers avantages en nature.

#05 – La synthèse de la fiche de paie

Le salaire net avant impôt sur le revenu

Cette mention est nouvelle depuis la mise en place du prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source. Il faut que le salarié comprenne que cette retenue n’était pas sur son bulletin de salaire avant le 1er janvier 2019 et qu’il avait donc l’habitude d’un salaire net plus élevé. Cependant il devait payer cet impôt quoiqu’il en soit. Soit par prélèvement mensuel soit par virement trimestriel. Il faut donc que maintenant il intègre cette retenue sur son salaire mensuel. Cela revient au même mais beaucoup ne le comprennent pas. Si le salarié veut comparer deux salaires entre un actuel et un versé avant le 1er janvier 2019, il doit prendre le montant du net à payer avant impôt sur le revenu. La fiche de paie doit indiquer l’assiette et le taux de prélèvement auquel le salarié et soumis.

Le salaire net avant prélèvement doit obligatoirement apparaître en gros caractères sur la fiche de paie. Pour être précis, 1,5 fois plus gros que la taille de police des autres lignes.

Pour aller plus loin sur le prélèvement à la source, deux articles du ministère du budget :

Le salaire net à payer

C’est le montant réellement touché par le salarié.

Le salaire net imposable

Le salaire net imposable est sensiblement plus élevé que le salaire net perçu. en effet, certaines retenues sur salaire ne sont pas déductibles de l’assiette de l’impôt sur le revenu. On retrouve aussi en bas de la fiche de paie le cumul imposable depuis le début de l’année civile. Ainsi c’est le montant se trouvant sur la fiche de paie du mois de décembre que le salarié doit déclarer aux impôts. Même si l’impôt est prélevé à la source, il faut continuer à faire ses déclarations chaque année au mois de mai ou juin.

Les heures travaillées

Sur la fiche de paie, on retrouve le nombre d’heures travaillées sur le mois passé mais aussi sur l’ année en cours.

Les cotisations salariales et les cotisations patronales

On retrouve dans la synthèse de la fiche de paie, l’ensemble des cotisations retenues sur le salaire brut et celles versées en complément par l’employeur.

Les congés payés

Un encart sur les congés payés permet de visualiser d’un seul coup d’œil les congés pris sur la période que couvre la fiche de paie, les jours de congés acquis sur l’année précédente et les jours de congés en cours d’acquisition sur l’année en cours.

Pour aller plus loin :

En bas de la fiche de paie doit obligatoirement être noté que :

  • le bulletin de salaire doit être conservé sans limitation de durée ;
  • le salarié peut trouver des informations complémentaires sur le portail www.service-public.fr

Mon conseil

Il est important de prendre le temps d’expliquer sa fiche de paie à un salarié qui a des questions. Cela est parfois difficile et on ne sait pas toujours répondre. Prenez le temps de trouver les réponses auprès de votre comptable afin de les rassurer et de travailler avec eux en toute transparence. La remise de la fiche de paie, donne toujours lieux à des questions qui sont parfois pertinentes ou pas… Il faut le savoir et s’y faire.

solution Planity

Voir les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.